Je travaille avec des enfants, des adolescents et des adultes.

Dans le travail avec les enfants, j’utilise le dessin et d’autres techniques créatives. Les parents sont invités à un premier entretien où chacun a l’occasion de s’exprimer dans la sécurité d’un cadre neutre. La suite du travail est définie avec l’enfant et en accord avec celui-ci. Les parents sont parfois présents parfois ce n’est pas nécessaire. Je fais régulièrement le point avec eux et l’enfant afin de savoir comment cela se passe en dehors de la thérapie et surtout m’assurer de l’adhésion de chacun dans le travail thérapeutique.

Les adolescents aiment souvent avoir une écoute bienveillante et un adulte neutre chez qui venir déposer ce qui les culpabilisent. Ils se sentent alors rassurés. La confidentialité de ce qui est dit est fondamentale et je leur rappelle régulièrement mes devoirs envers eux. Les parents se sentent d’avantage accompagnés dans la mesure où un autre adulte peut faire «relais» dans les difficultés qui les submergent parfois face aux réactions déstabilisantes de leur enfant en «grandissement». Souvent je demande aux parents en accord avec l’adolescent d’être présents à une séance. Cela est souvent utile pour accorder chacun sur une même priorité.

Pour les adultes, un et parfois deux entretiens sont nécessaires afin de me permettre de cerner si un travail est possible et surtout comment. C’est alors que nous fixons ensemble un objectif de travail, que je réévalue régulièrement afin de voir le chemin parcouru. Il peut arriver qu’un membre de la famille soit invité à une séance.

Dans la mesure du possible, la fin d’une thérapie se fait en concertation.

Mes maîtres mots: respect, empathie et déontologie.